Instruments à cordes frottées anciens vers 1500, Première partie (Italie)

Transformation des sonorités instrumentales : le développement des instruments à cordes frottées entre le Moyen-Âge tardif et la première Renaissance. Les premières violes de gambe en Italie.

halloDe 2011 à 2013, un projet de recherche de la Schola Cantorum Basiliensis (SCB), financé par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), grâce à l’aide de la Société Académique Volontaire de Bâle (Freiwillige Akademische Gesellschaft Basel, FAG) s’est dédié à une phase centrale de la transformation dans la culture européenne de 1470 à 1550 environ. Les nouveaux instruments à cordes frottées et en particulier la viole de gambe servirent à la description d’un changement général dans la conception du son à cette époque. Malgré son importance pour la culture musicale de la cour, la recherche concernant la viole de gambe stagne depuis les publications pionnières de Ian Woodfields remontant à 1984. Grâce une approche interdisciplinaire, le projet traita ce sujet et ses lacunes à travers quatre aspects : l’histoire de la musique, l’iconographie, l’organologie et la pratique musicale.

La « Regola Rubertina » de Silvestro Ganassi (Venise 1542/43) est le document central - même s’il est tardif - pour la description de la viole au regard de ses caractéristiques de construction, de son style de jeu, de son répertoire et de son contexte social. Mis à part une contextualisation globale et historique de cette source ainsi que de son auteur, des aspects essentiels de la « transformation des sonorités instrumentales » purent être abordés à travers cette œuvre, comme par exemple une large collection iconographique d’instruments à cordes frottées combinée à une valorisation historique, artistique et contextuelle. L’un des autres buts fixés par ce projet était la reconstruction d’une viole d’après les indications de Ganassi, et ceci grâce à une combinaison de textes et de sources iconographiques et organologiques.

Dans ce cadre, plusieurs instruments furent examinés, mesurés et détaillés dans différents musées européens (Vienne, Nuremberg, Leipzig, Paris, Lisbonne). Une caractéristique très spéciale - présente à la fois dans l’iconographie et sur les instruments examinés - s’est révélée particulièrement intéressante : l’asymétrie dans l’épaisseur de la table, dont les propriétés acoustiques furent simulées par l’Institut für Wiener Klangstil (IWK, Vienne) grâce à un modèle 3D, qui mit en évidence les qualités acoustiques de ce type de construction. Sur la base de ces résultats, le plan pour un modèle définitif de l’instrument fut développé (avec épaisseurs asymétriques de la table, sans âme ni barre d’harmonie) et servit à la facture de trois instruments par trois luthiers différents, afin de mettre en valeur l’influence du travail manuel sur le résultat. Ces instruments furent ensuite mis en pratique en suivant les instructions de Ganassi et d’autres sources concernant leur jeu. On put les entendre pour la première fois lors d’un concert de l’ensemble arcimboldo au cours du symposium lié à ce projet (3 mai 2013) (extrait vidéo). Pour ce programme, on choisit de mettre en valeur un répertoire virtuose lié au cercles vénitiens autour de Silvestro Ganassi, Adrien Willaert et Polissena Pecorina - muse-chanteuse de ce milieu.

 

Globalement, ce projet souhaite approcher de manière nuancée la vision historique afin de mieux comprendre les différents concepts sonores et organologiques qui cohabitèrent de manière complexe autour de 1500. Le projet entend proposer une base essentielle pour la recherche musicale. Lors d’un deuxième volet portant le titre « Gross Geigen, Vyolen, Rybeben » -, les instruments à cordes frottées et leurs pratiques au nord des Alpes autour de 1500 - les traditions existantes au nord des Alpes seront examinées, et cela grâce à l’aide du Fonds National Suisse.

Traduction: Baptiste Romain


Equipe de recherche:

      • Prof. Dr. Thomas Drescher (direction)
      • Thilo Hirsch (co-direction)
      • PD Dr. Martin Kirnbauer
      • Kathrin Menzel M.A.
      • Dr. des. Martina Papiro

 

Partenaires associés:

 

Luthiers associés:

 

Consultants:

 

Financements:


Durée du projet:

    • Septembre 2011 - Juin 2013

Actions sur le document