Colloques

  • Colloque I
    4.-5. Avril 2008, SCB / Musée de la musique, Bâle

  • Colloque II
    18.-19. Mars 2009, SCB / Musée de la musique, Bâle
    Musique et instruments de la Grande Écurie & des gardes Suisses à la Cour de France sous Louis XIV et Louis XV.
    Colloque international du 18 au 19 Mars 2009 à Bâle, marquant l’achèvement du projet de recherche de la Schola Cantorum Basiliensis, soutenue par le Fonds National Suisse (Programme DORE) et par la Fondation Maja Sacher.

    Sujet : Versailles, Fontainebleau, le Louvre. Alors que les châteaux des rois de France sont connus dans le monde entier, la musique qui a été jouée dans ces lieux magnifiques, dans les appartements, dans les salles d’apparat (comme la Galerie des glaces) et dans les parcs, durant l’ordinaire comme à l’occasion de cérémonies exceptionnelles, pose encore beaucoup des questions. Spécialement pour les cinq parties musicales de la Grande Écurie, qui aux XVIIe et XVIIIe siècles étaient composées de « Trompettes », « Violons, hautbois, sacqueboutes et cornets », « Hautbois et musettes du Poitou », « Fifres et tambours » et « Cromornes et trompettes marines ». Il ne s’agit pas, comme l’appellation de Grande Écurie pourrait le suggérer, des musiciens qui divertissaient avec les chevaux, mais des musiciens qui ont été - à l’inverse des musiciens de la Chambre du Roi - chargés de jouer pour les événements en plein air, les cérémonies et les grands divertissements.

    Les effectifs de ces ensembles sont très bien documentés dans les archives royales et dans d’autres sources sur une période couvrant plus de 150 ans jusqu’à la Révolution française. Parmi les musiciens,  on trouve des personnalités de premier plan, comme par exemple les Philidor, Hotteterre, Chédeville, Loillet, mais aussi Charpentier, Dieupart, parmi bien d’autres.
    On s’étonne donc d’autant plus de ne pas savoir, ni pour les cromornes et trompettes marines ni pour les fifres et tambours, de quels instruments il s’agit exactement et dans quel contexte musical ils étaient utilisés. Un aspect important concernant ces instruments est leur association avec les Gardes Suisses à la Cour de France et leur lien avec la tradition suisse du « Fifre & Tambour », particulièrement vivante à Bâle. La musique suisse a-t-elle influencé la musique baroque française, ou à l’inverse y-a-t-il eu des marches suisses basées sur des modèles composés par Jean-Baptiste Lully?

    Ce projet de recherche a mobilisé d’une part de musicologues et des musiciens qui effectuent des recherches sur les différents ensembles de La Grande Ecurie, et d’autre part la collaboration de partenaires actifs dans différents domaines de la pratique (facteurs d’instruments, Musée de la musique de Bâle, IRPMF-Paris, ensemble arcimboldo).Cela a permis une synergie propice pour atteindre les objectifs de ce projet : la restitution sonore de la Grande Ecurie du Roi en ce qui concerne les instruments utilisés et la pratique d’exécution qui y est associée à leur répertoire.
    Il s’agit finalement de l’exploration et de la mise en lumière d’un nouveau « champ » de la musique ancienne, qui a pour but de contrebalancer l’actuelle progression de la « standardisation » dans la pratique musicale historique. Des informations supplémentaires se trouvent dans la base de données scientifique www.rimab.ch, récemment développée pour ce projet.

    Chefs du projet : Dr. Thomas Drescher, Thilo Hirsch
    Partenaires : PD Dr. Martin Kirnbauer (Musée de la Musique, Bâle), Dr. Hab. Florence Gétreau (Paris-IRPMF)
    Conferenciers : Katharina Andres (Bâle), Boaz Berney (Jaffa), Jürg Buchwalder (Bâle), Walter Büchler (Bâle), Sarah van Cornewal (Bâle), Olivier Cottet (Le Bois des prés), Jean Duron (Paris), Thilo Hirsch (Bâle), Johanne Maitre (Guebwiller), Anne Piejus (Paris), Vincent Robin (Saint Denis)

    Concert du Colloque:
    Jeudi 19.3.09, 20.15h  
    Leonhardskirche, Bàle  
    Musique de la Grande Ecurie et des Gardes Suisses,
    Œuvres de : J.-B. Lully, A. Philidor, L. Couperin, M.P. Montéclair, J.-B. Prin, M. Corrette entre autres.
    ensemble arcimboldo, Bâle, Ensemble des trompettes de la SCB
    Direction : Thilo Hirsch
     
    Information et inscription :
    Schola Cantorum Basiliensis – Hochschule für Alte Musik (www.scb-basel.ch), Leonhardsstrasse 6, Postfach 232, CH-4003 Basel, Tel: +41 61 2645757, Fax +41 61 2645749, Email: kathrin.menzel@mab-bs.ch



 

 

Actions sur le document