Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

Mersenne, Marin (1588-1648): Les Tambours, Harmonie universelle, 1636

 


Mersenne, Marin (1588-1648): Les Tambours, Harmonie universelle, 1636

GE-00183

"Expliquer la matiere dont on fait les Tambours, & les termes dont on exprime toutes leurs parties" [in: Marin Mersenne, Harmonie universelle, Paris 1636, Livre VII, S. 51]



1636

1600-1650

Frankreich

Paris

Basel, Universitätsbibliothek, CH-Bu

Marin Mersenne, Harmonie universelle, Paris 1636, Livre VII, S. 51 ff.:
„Expliquer la matiere dont on fait les Tambours, & les termes dont on exprime toutes leurs parties.
Le Tambour a plusieurs parties considerables, dont le corps AGIK, ou LAEK s’appelle la quaisse, & se peut faire de leton, ou de bois; on la fait ordinairement de chesne, encore que l’on puisse se servir de toutes les autres especes de bois qui se peuvent ployer en forme de cylindre. Or la hauteur de cette quaisse AI, ou EK est quasi esgale à sa largeur LK, ou AC, qui monstre quant & quant la largeur de la peau, dont on couvre la quaisse, & que l’on bande dessus par le moyen de cercles AC, & IK, ausquels sont attachez KG, LG, & IG, qui servent à tendre ou à detendre, & débander la peau; car lors que l’on hausse les nœuds marquez par la lettre G, iusques au cercle ADC, l’on débande la peau ABCD; lors qu’on les abbaisse iusques au trou H, on la bande: c’est pour ce sujet que chaque nœud embrasse deux chordes, & qu’on les fait coulans afin de faire hausser, ou baisser le ton des Tambours. On les fait ordinairement de peau de mouton, comme les parchemins ABED, & ABCD, ou de la mesme matiere que les chordons KG, que l’on peut faire de chanvre, ou de soye ; les Facteurs les appellent tirans. Mais il faut remarquer que tous ceux qui croyent que l’on fait les parchemins des Tambours de peaux d’Asnes se trompent lourdement, car on les fait seulement de peaux de mouton, quoy qu’on les prenne un peu plus fortes, & plus espaisses pour servir aux grands Tambours, afin qu’elles durent plus long-temps.
I’ay icy mis le Tambour en deux façons, afin que l’on voye le parchemin, ou la peau ABCD, sur laquelle on frappe, ou laquelle on bat avec les bastons ACB, & celle de dessouz qui est soustenuë de la chorde AB, qui traverse par le diametre, & que l’on appelle le timbre du Tambour, le quel on fait de deux chordes, ou d’une seule chorde mise en double, & quand elle a traversé la peau, on la fait passer par un trou, afin de l’arrester avec une cheville qui paroist proche de la lettre E, & qui se diminuë comme un faucet, afin que le timbre se bande à proportion que l’on pousse ladite cheville, qui fait encore hausser ou baisser le ton du Tambour, selon que l’on la tire ou que l’on la pousse. […]
Les cercles qui tiennent la peau sur la quaisse, à scavoir ABC, & LIK s’appellent vergettes, que l’on peut faire de bois, ou de tel metal que l’on voudra. [...] On ne fait iamais les peaux du Tambour de la peau de loup [...].“

Informationen aus Abbildung und Text:
Der Tambour Korpus kann bei Mersenne aus Messing oder Holz (meist Eichenholz oder einem anderen biegsamen Holz) hergestellt werden. Höhe und Durchmesser sind „fast gleich“. Im Text ist nur von Fellwickelreifen die Rede, und auch in der Abbildung sind keine Spannreifen zu erkennen. Die Wirkungsweise der Struppen, die aus Schafsfell oder demselben Material wie die Seile sind (Hanf oder Seide), wird erklärt, und auch das Material der Felle (Schafsfelle, keine Esels- oder Wolfsfelle!) erwähnt. Das abgebildete Instrument hat 10 Bahnen. Die Schnarrsaite ist doppelt, und an einem sich „sichelförmig verjüngenden Wirbel“ befestigt, wobei wahrscheinlich das untere Ende der Schlossschraube gemeint ist. Die Fellreifen können aus Holz oder Metall sein.
Mersenne erwähnt im Text auch, dass die grössten Tambours die gebaut werden, nur einen Durchmesser von zwei Pieds [64,9 cm] haben.[Umrechnung nach: Herbert Heyde, Musikinstrumentenbau, Leipzig (VEB Deutscher Verlag für Musik Leipzig) 1986, S. 74]


Musikinstrument

Metall, Pergament, Holz

Tambours, Grande Ècurie, Gardes du Roy, Cent-Suisses

Artikelaktionen