Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

Gaya, Louis de (~1660 - ~1690): Traité des Armes, 1678

 


Gaya, Louis de (~1660 - ~1690): Traité des Armes, 1678

GE-00109

Kunstwerk

Trompette, Timballes, Fifre, Cornets, Tambour, Hautbois (Fig. 19. pag. 142)



1678

1650-1700

Frankreich

Paris

Paris, Bibliothèque nationale de France, F-Pn

THETA OXF-234 [Reprint: Oxford (Clarendon Press) 1911, edited by Charles Ffoulkes]

Traité des Armes, 1678: [S. 142-144]
"Des Trompetes, des Tambours & des autres Instruments de Guerre.
Les Instrumens de la Symphonie Militaire ne sont pas seulement pour donner le signal aux Soldats, de ce qu'il ont à faire, mais encore pour les animer au combat à la façon des Lacedemoniens. La Cavalerie se sert de Trompetes & de Timbales.
La Trompete est un Instrument d'airan doublement courbé, que Higinus dit avoir esté inventé par Thireime flis d'Hercule. ...
Il n'y a pas de Compagnie de Gendarmerie, ny de chevaux Legers, qui n'ait pour le moin un Trompete pour sonner boute-selle, à l'Etendar, à cheval, la charge, l'appel & la retraite.

Les Timbales sont deux vaisseaux d'airan, ronds par dessus, dont les ouvertures sont couvertes de peau de Bouc, qu'on fait resonner en battant dessus avec des baguettes.
Les Tymbales estoient plus en usage chez les Allemans & les Espagnols, que chez les François, qui n'en portoient autrefois que quand ils les avoient gagné sur les ennemis. Cette vieille formalité ne s'observe plus à present, & le Roy en donne à qui bon luy semble, principalement aux Compagnies d'Ordonnance.

Les Tambours, les Fifres, les Musetes & les Hauts-bois, sont pour l'Infanterie, les Mousquetaires, les Dragons, les Fusiliers & les Grenadiers à cheval.
Les Tambours sont faits de bois de chasteigner, creux & couverts par les deux costez de peau de veau, que l'on bande avec des cordes: & avec un timbre qui est par dessus. Ces Instruments servent à battre la dienne, la generale, l'assemblée, la marche, la charge, la chamade, la retraite, les bans & tous les commandemens. L'invention n'en est pas nouvelle, comme l'on pourra voir dans le Chapitre suivant.

[S. 152-153] "Armes de la Cavalerie Françoise.
Les Gardes-du-Corps du Roy, les Gens-d'Armes, les Chevaux-Legers, les Cravates, & les Compagnies de Cavalerie Legere [...] ont pour Instruments de Guerre des Trompetes & de Timbales. [...]
Les Mousquetaires du Roy, qui combattent tantost à pied & tantost à cheval [...] ont pour instruments des Tambours & des Haut-bois. [...]
Les Dragons qui combattent à pied & à cheval [...] ont pour instruments de Guerre les Tambours, les Musetes & les Hautbois. [...]
Les Grenadiers à cheval de la Maison du Roy, ont [...] pour instruments les Tambours & les Hautbois."

[S. 154-156] "Armes d'Infanterie Françoise.
Les Armes des Officiers d'Infanterie sont [...]. Les instrumens sont les Tambours, les Fifres & les Hautbois.
Les Suisses n'ont pas besoin de Cavalerie, parce qu'ils habitent un païs de Montagnes, c'eft pour cela qu'ils ne se servent que de l'Epée à grandes branches, de la Bandouliere, du Mousquet, de la Hallebarde & de la Pertuisane, & ils ne portent presque point de Piques, que quand ils sont au service des Princes étrangers: leurs instrumens de guerre sont les Tambours & les Fifres; & leurs Officiers portent la Pique & le Haussecol."

Cavalerie Espagnole
La Cavalerie Espagnole a [...] pour instrumens les Trompettes & les Timbales.

Infanterie Espagnole
L'Infanterie a [...] pour instrumens les Tambours & les Fifres.


Druck

Papier, Stich

11.0

7.0

Gardes du Roy, Cent-Suisses, Timbales, Grande Ècurie, Musique à la cour, Tambours, Fifres, Trompettes, Mousquetaires, Hautbois

Artikelaktionen