Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

Traité des tournois, carrousels et autres spectacles publics

S. 56 [Anlässlich der Taufe des Sohnes von Charles Emanuel Duc de Savoye (Prince Philippes Emanuel)] "[...] l’an 1587 Charles Emanuel Duc de Savoye fit un de cette sorte pour divertir les Ambassadeurs de divers Princes [...]  precedez de douze Tambours, & des Fiffres, aprés marchoit un grand Concert de Musique [...] [57] Six Avanturiers suivoient ce Char, precedez de quatre Tambours, & de deux Fiffres [...]" [S. 168] „L’Harmonie ne devoit pas donc manquer aux Carrousels, qui sont des Festes d’appareil, & des rejouissances publiques. Aussi comme ce sont des Festes militaires & galantes, des Ieux [169] en forme de Combats, & des Exercices guerriers, changez en Divertissemens, leur harmonie est de deux sortes, l’une militaire, fiere, & guerriere, l’autre douce & agreable. La premiere se met en teste de chaque Quadrille, pour animer les Cavaliers, & pour annoncer leur venuë, leur entrée dans la Carriere, leurs Comparses, & leurs Courses ; & l’autre ne sert qu’aux Recits, aux Machines, & à la Pompe. Les Trompettes, Tambours Tymbales Clairons, Nacaires, Attabales, Cornets, Timbes, Cimbales, Dulcines, Haut-bois, Cromornes, Fifres, Flutes traversieres, sont les instrumens les plus propres pour cette harmonie guerriere. Les Luths, Theorbes, Guitterres, Musettes, Clavessins, Epinettes, petites Orgues, Violons, Violes, Harpes, Flutes douces, & autres pareils Instrumens, sont les plus propres pour l’Harmonie des Chars, & des Machines, où il y a des Personnages paisibles, comme les Vertus, & les Nymphes. Ces Instrumens doivent estre propres des Personnes que l’on introduit en ces Festes. On donne des Attabales, & des Nacaires aux Mores, des Tymbales, & des Tambours aux Allemans, des Clairons aux Persans, des Cornets tors aux Tritons, des Flutes aux Satyres, & des Chalumeaux, des Trompes aux Postillons, & des Cors de Chasse aux Chasseurs. La Lyre à Apollon, & à Orphée : ainsi des autres. Sur les Machines Champestres, & Rustiques, des Instrumens champestres. Sur les Vaisseux des Trompettes Marines. On fait au son de ces Instrumens des Ballets, & des Danses de Chevaux. […] Ces Animaux aiment l’harmonie, particulierement celle des trompettes, & des tambours, qui les exitent au Combat, & aux Courses. […] Au Carrousel de feu Roy, les Chevaliers du Lys danserent un Balet à cheval, de huit figures." [S. 174] "Les Trompettes sont les instrumens les plus propres pour faire danser les chevaux, parce qu’ils ont loisir de reprendre haleine, quand les Trompettes la reprennent, il n’est point aussi d’instrument qui leur plaise plus, parce qu’il est martial, & que le cheval est genereux, & aime ce bruit militaire. On ne laisse pas de les dresser, & de les accoustumer à l’harmonie des violons, mais il en faut un grand nombre, que l’air soit de Trompette, & que les Basses marquent fortement les cadences." [S. 211] [Beschreibung von Olivier de la Marche (1425-1502)] "Apres suivoient les Tambours, & les Fifres du Roy, à Cheval, & ensuitte les Trompettes, tous richement vestus de la livrée, & de la devise du Roy, de Damas incarnat, & blanc." [S. 212] "Pour donner une Idée juste, & achevée de ces Comparses, il ne faut que décrire celles du celebre Carrousel de 1612 . Avant que les Tenans sortissent du Palais de la Felicité, l’on entendit un grand nombre de Haut-bois, & une Musique de plusieurs voix concertées. […] [S. 213] Trente Trompettes à Cheval, vestus de toile d’argent incarnate, & blanche, avec leurs Plumes, & Banderolles de mesme sonnoient tous à la fois. […] [S. 214] Douze Tambours à Cheval, vestus des mesmes livrées, avec des Tymbaliers, & des Joüeurs de Cornemuses, & de musettes, commençoient le second Corps de la Comparse de cette Quadrille, & estoient en teste de trente Chevaux de main. […] [S. 218] Des Esclaves Turcs. […] Suivis de douze Ioüeurs de Haut-bois, & de Cornets à bouquin vestus en Pelerins." [S. 273] Madrid 1623 "La premiere estoit celle du Roy precedée de son premier Trompette accompagnée de soixante autres, & de vingt quatre joüeurs d’instrumens qui faisoient une harmonie admirable." [S. 355] "Des Naumachies, ou Carrousels qui se font sur les eaux. Les Machines que l’on fit sur le grand Rondeau de Versailles l’an 1664. pour representer les plaisirs de l’Isle enchantée reussirent beaucoup mieux. […] L’une de ces deux Isles fût toute couverte en un moment de Violons fort bien vestus. L’autre qui estoit opposée le fut en mesme temps de Trompettes, & de Tymbaliers, dont les habits n’estoient pas moins riches." [S. 361] "L’an 1642 on fit à Nice le 28. de Iuillet une Feste Navale sur la Mer, pour la Princesse Louïse Marie née à pareil jour [. Le sujet de cette Feste estoit Neptune Pacifique. Iason Prince de Thessalie, Capitaine des Argonautes, & Ulysse Roy d’Itaque furent les Chefs des deux Quadrilles de Vaisseaux. […] On dressa une Loge magnifique pour le Princesse, & pour les Dames de sa suite, sur le bord de la mer. On arbora sur la Tour du Phare un Estendard de ses couleurs, & on eleva sur un écueil le Temple de la Paix. Les Dames ayant pris leur places, on commença la Feste par un Concert de trompettes marines, & l’on vit paroître en mesme-temps deux superbes Galeres, l’une de Iason, & l’autre d’Ulysse, suivies de quantité de Barques. L’artillerie de ces deux Galeres commença l’attaque, les Barques se poursuiverent, s’investirent, s’envelopperent, se meslerent, & attacherent l’escarmouche le plus agreablement du monde." [S. 365] "La Dispute des lys au couronnement de la Reine des Alpes. Dessein de la Course a cheval faite à l’occasion des Nopces de Madame Françoise d’Orleans-Valois avec S.A. Royale Charles Emanuel II, Duc de Savoye, Roy de Chypre, &c. [S. 367] Ovverture de la Course. […] C’est au son des Trompettes, des Fifres, des Tymbales, & des Tambours, qui font une harmonie aussi agreable que genereuse, que ces trois Nymphes s’avancent sur un Char tiré par des Chevaux blancs."

Claude-François Menestrier (1631-1705)

S. 56 [Anlässlich der Taufe des Sohnes von Charles Emanuel Duc de Savoye (Prince Philippes Emanuel)]
"[...] l’an 1587 Charles Emanuel Duc de Savoye fit un de cette sorte pour divertir les Ambassadeurs de divers Princes [...]  precedez de douze Tambours, & des Fiffres, aprés marchoit un grand Concert de Musique [...] [57] Six Avanturiers suivoient ce Char, precedez de quatre Tambours, & de deux Fiffres [...]"

[S. 168] „L’Harmonie ne devoit pas donc manquer aux Carrousels, qui sont des Festes d’appareil, & des rejouissances publiques. Aussi comme ce sont des Festes militaires & galantes, des Ieux [169] en forme de Combats, & des Exercices guerriers, changez en Divertissemens, leur harmonie est de deux sortes, l’une militaire, fiere, & guerriere, l’autre douce & agreable. La premiere se met en teste de chaque Quadrille, pour animer les Cavaliers, & pour annoncer leur venuë, leur entrée dans la Carriere, leurs Comparses, & leurs Courses ; & l’autre ne sert qu’aux Recits, aux Machines, & à la Pompe.
Les Trompettes, Tambours Tymbales Clairons, Nacaires, Attabales, Cornets, Timbes, Cimbales, Dulcines, Haut-bois, Cromornes, Fifres, Flutes traversieres, sont les instrumens les plus propres pour cette harmonie guerriere. Les Luths, Theorbes, Guitterres, Musettes, Clavessins, Epinettes, petites Orgues, Violons, Violes, Harpes, Flutes douces, & autres pareils Instrumens, sont les plus propres pour l’Harmonie des Chars, & des Machines, où il y a des Personnages paisibles, comme les Vertus, & les Nymphes.
Ces Instrumens doivent estre propres des Personnes que l’on introduit en ces Festes. On donne des Attabales, & des Nacaires aux Mores, des Tymbales, & des Tambours aux Allemans, des Clairons aux Persans, des Cornets tors aux Tritons, des Flutes aux Satyres, & des Chalumeaux, des Trompes aux Postillons, & des Cors de Chasse aux Chasseurs. La Lyre à Apollon, & à Orphée : ainsi des autres. Sur les Machines Champestres, & Rustiques, des Instrumens champestres. Sur les Vaisseux des Trompettes Marines.
On fait au son de ces Instrumens des Ballets, & des Danses de Chevaux. […]
Ces Animaux aiment l’harmonie, particulierement celle des trompettes, & des tambours, qui les exitent au Combat, & aux Courses. […] Au Carrousel de feu Roy, les Chevaliers du Lys danserent un Balet à cheval, de huit figures."

[S. 174] "Les Trompettes sont les instrumens les plus propres pour faire danser les chevaux, parce qu’ils ont loisir de reprendre haleine, quand les Trompettes la reprennent, il n’est point aussi d’instrument qui leur plaise plus, parce qu’il est martial, & que le cheval est genereux, & aime ce bruit militaire. On ne laisse pas de les dresser, & de les accoustumer à l’harmonie des violons, mais il en faut un grand nombre, que l’air soit de Trompette, & que les Basses marquent fortement les cadences."

[S. 211] [Beschreibung von Olivier de la Marche (1425-1502)]
"Apres suivoient les Tambours, & les Fifres du Roy, à Cheval, & ensuitte les Trompettes, tous richement vestus de la livrée, & de la devise du Roy, de Damas incarnat, & blanc."

[S. 212] "Pour donner une Idée juste, & achevée de ces Comparses, il ne faut que décrire celles du celebre Carrousel de 1612 . Avant que les Tenans sortissent du Palais de la Felicité, l’on entendit un grand nombre de Haut-bois, & une Musique de plusieurs voix concertées. […] [S. 213] Trente Trompettes à Cheval, vestus de toile d’argent incarnate, & blanche, avec leurs Plumes, & Banderolles de mesme sonnoient tous à la fois. […] [S. 214] Douze Tambours à Cheval, vestus des mesmes livrées, avec des Tymbaliers, & des Joüeurs de Cornemuses, & de musettes, commençoient le second Corps de la Comparse de cette Quadrille, & estoient en teste de trente Chevaux de main. […] [S. 218] Des Esclaves Turcs. […] Suivis de douze Ioüeurs de Haut-bois, & de Cornets à bouquin vestus en Pelerins."

[S. 273] Madrid 1623 "La premiere estoit celle du Roy precedée de son premier Trompette accompagnée de soixante autres, & de vingt quatre joüeurs d’instrumens qui faisoient une harmonie admirable."

[S. 355] "Des Naumachies, ou Carrousels qui se font sur les eaux.
Les Machines que l’on fit sur le grand Rondeau de Versailles l’an 1664. pour representer les plaisirs de l’Isle enchantée reussirent beaucoup mieux. […] L’une de ces deux Isles fût toute couverte en un moment de Violons fort bien vestus. L’autre qui estoit opposée le fut en mesme temps de Trompettes, & de Tymbaliers, dont les habits n’estoient pas moins riches."

[S. 361] "L’an 1642 on fit à Nice le 28. de Iuillet une Feste Navale sur la Mer, pour la Princesse Louïse Marie née à pareil jour [. Le sujet de cette Feste estoit Neptune Pacifique. Iason Prince de Thessalie, Capitaine des Argonautes, & Ulysse Roy d’Itaque furent les Chefs des deux Quadrilles de Vaisseaux. […] On dressa une Loge magnifique pour le Princesse, & pour les Dames de sa suite, sur le bord de la mer. On arbora sur la Tour du Phare un Estendard de ses couleurs, & on eleva sur un écueil le Temple de la Paix. Les Dames ayant pris leur places, on commença la Feste par un Concert de trompettes marines, & l’on vit paroître en mesme-temps deux superbes Galeres, l’une de Iason, & l’autre d’Ulysse, suivies de quantité de Barques. L’artillerie de ces deux Galeres commença l’attaque, les Barques se poursuiverent, s’investirent, s’envelopperent, se meslerent, & attacherent l’escarmouche le plus agreablement du monde."

[S. 365] "La Dispute des lys au couronnement de la Reine des Alpes. Dessein de la Course a cheval faite à l’occasion des Nopces de Madame Françoise d’Orleans-Valois avec S.A. Royale Charles Emanuel II, Duc de Savoye, Roy de Chypre, &c. [S. 367] Ovverture de la Course. […] C’est au son des Trompettes, des Fifres, des Tymbales, & des Tambours, qui font une harmonie aussi agreable que genereuse, que ces trois Nymphes s’avancent sur un Char tiré par des Chevaux blancs."


1669

Muguet

Paris

Reprint: Roanne 1975

Schriftliche Quelle / Written source / Source écrite

  • 100. Nicht zugeordnete Titel

Timbales, Grande Ècurie, Cromornes, Musique à la cour, Tambours, Trompettes marines, Fifres, Trompettes, Hautbois, Cent-Suisses