Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

Mercure Galant, November 1679

Mercure Galant, November 1679, S. 92-96, 98-104: "Festes données par un Cavalier d'Avignon. Il s'est peu fait de Festes galantes, ny pour Mariage, ny pour aucune autre occasion de réjoüissance particuliere, qui égalent celle qu'un Cavalier d'Avignon donna l'onziéme de Septembre à une Belle, par le seul dessein de la divertir. Il fit avancer deux grands Bateaux du costé de la Ville que je viens de vous nommer. [...] Toutes les Dames furent conduites par autant de Cavaliers dans douze Carrosses qui les menerent jusqu'au bord de la Riviere. Elles entrerent dans les deux Bateaux, & partirent au bruit de quelques Pieces de campagne, escortées de quatre autres Bateaux qui portoient chacun quelque plaisir diférent. Il y avoit un Concert de Voix & d'Instrumens dans le premier. Le second estoit remply de Flustes, de Hautbois, & de Trompetes qui joüoient alternativement. On avoit mis des Violons dans le troisiéme ; & dans le dernier, c'estoient plusieurs Trompetes marines, qui répondant aux autres Trompetes, faisoient sur l'eau le plus agreable effet du monde. Douze Carrosses attendoient cette belle Compagnie à l'autre bord pour la mener à une Maison de plaisance, où un magnifique Déjeuné se trouva servy. Apres ce premier Régal, les Dames remonterent en Carrosse, & allerent dans un Bois à un quart de lieuë de là. [...] On revint dîner. Il y eut quatre Tables de douze Couverts à six Services chacune. Vous pouvez croire que rien n'y manqua, soit pour la bonté des Viandes, soit pour la délicatesse des Entremets. Le Fruit répondit au reste, & tout ce qu'on peut faire d'Eaux glacées à Avignon, fut prodigué à toutes les Tables sur la fin de ce Repas. La Musique & les Instrumens qui avoient diverty les Dames en passant le Rhône, furent mis dans quatre Chambres qui ouvroient dans la Salle du Festin. Aprés le Dîné, les Cavaliers remonterent à cheval pour courir la Bague. [...] A ce divertissemens succeda la représentation de l'Inconnu, avec tout ce qu'on y peut mesler d'agrémens en Province. De jeunes Gentilshommes en danserent les Entrées, & on n'oublia rien de ce qui pouvoit donner de l'éclat à cette galante Piece. On servit en suite un Soupé aussi magnifique qu'avoit esté le Dîné. Les Violons, les Flustes, & les Hautbois, s'y firent entendre, & cette belle Compagnie fut à peine sortie de table, qu'elle alla voir un Feu d'artifice qui avoit esté préparé sur le milieu d'un Etang. [...] Apres ce plaisir, on alla prendre celuy du Bal. Il fut poussé jusqu'au jour, & interrompu deux heures apres qu'on l'eut commencé, par une Collation de toutes sortes de Confitures & de rafraîchissemens qu'on apporta dans douze Bassins. Le lendemain les Dames dormirent si tard, & se trouverent si lasses d'avoir trop dansé, qu'au sortir du Lit elles aimerent mieux entendre un Concert de Voix & d'Instrumens, que d'aller à une seconde Partie de Chasse qui avoit esté arrestée le soir precédent. [...] Le Cavalier donnoit le soir un fort grand Bal dans la Ville pour terminer toute cette Feste, & elles crûrent y devoir paroistre avec une nouvelle parure."

Jean Donneau de Vizé (1638-1710), Thomas Corneille (1625-1709), Charles Du Fresny (1648-1724)

Ja

Mercure Galant, November 1679, S. 92-96, 98-104:
"Festes données par un Cavalier d'Avignon.
Il s'est peu fait de Festes galantes, ny pour Mariage, ny pour aucune autre occasion de réjoüissance particuliere, qui égalent celle qu'un Cavalier d'Avignon donna l'onziéme de Septembre à une Belle, par le seul dessein de la divertir. Il fit avancer deux grands Bateaux du costé de la Ville que je viens de vous nommer. [...] Toutes les Dames furent conduites par autant de Cavaliers dans douze Carrosses qui les menerent jusqu'au bord de la Riviere. Elles entrerent dans les deux Bateaux, & partirent au bruit de quelques Pieces de campagne, escortées de quatre autres Bateaux qui portoient chacun quelque plaisir diférent. Il y avoit un Concert de Voix & d'Instrumens dans le premier. Le second estoit remply de Flustes, de Hautbois, & de Trompetes qui joüoient alternativement. On avoit mis des Violons dans le troisiéme ; & dans le dernier, c'estoient plusieurs Trompetes marines, qui répondant aux autres Trompetes, faisoient sur l'eau le plus agreable effet du monde. Douze Carrosses attendoient cette belle Compagnie à l'autre bord pour la mener à une Maison de plaisance, où un magnifique Déjeuné se trouva servy. Apres ce premier Régal, les Dames remonterent en Carrosse, & allerent dans un Bois à un quart de lieuë de là. [...] On revint dîner. Il y eut quatre Tables de douze Couverts à six Services chacune. Vous pouvez croire que rien n'y manqua, soit pour la bonté des Viandes, soit pour la délicatesse des Entremets. Le Fruit répondit au reste, & tout ce qu'on peut faire d'Eaux glacées à Avignon, fut prodigué à toutes les Tables sur la fin de ce Repas. La Musique & les Instrumens qui avoient diverty les Dames en passant le Rhône, furent mis dans quatre Chambres qui ouvroient dans la Salle du Festin. Aprés le Dîné, les Cavaliers remonterent à cheval pour courir la Bague. [...] A ce divertissemens succeda la représentation de l'Inconnu, avec tout ce qu'on y peut mesler d'agrémens en Province. De jeunes Gentilshommes en danserent les Entrées, & on n'oublia rien de ce qui pouvoit donner de l'éclat à cette galante Piece. On servit en suite un Soupé aussi magnifique qu'avoit esté le Dîné. Les Violons, les Flustes, & les Hautbois, s'y firent entendre, & cette belle Compagnie fut à peine sortie de table, qu'elle alla voir un Feu d'artifice qui avoit esté préparé sur le milieu d'un Etang. [...] Apres ce plaisir, on alla prendre celuy du Bal. Il fut poussé jusqu'au jour, & interrompu deux heures apres qu'on l'eut commencé, par une Collation de toutes sortes de Confitures & de rafraîchissemens qu'on apporta dans douze Bassins. Le lendemain les Dames dormirent si tard, & se trouverent si lasses d'avoir trop dansé, qu'au sortir du Lit elles aimerent mieux entendre un Concert de Voix & d'Instrumens, que d'aller à une seconde Partie de Chasse qui avoit esté arrestée le soir precédent. [...] Le Cavalier donnoit le soir un fort grand Bal dans la Ville pour terminer toute cette Feste, & elles crûrent y devoir paroistre avec une nouvelle parure."


1679

Blageart, Guéroult

Paris

[Anne Piéjus: Mercure Galant (1677-1686), Paris, IRPMF, Versailles, CMBV, 2007]

Schriftliche Quelle / Written source / Source écrite

Paris, Bibliothèque nationale de France, F-Pn

8-LC2-33

http://philidor.cmbv.fr/catalogue/intro-mercure_airs

  • 100. Nicht zugeordnete Titel

Trompettes, Grande Ècurie, Trompettes marines, Hautbois