Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

L'École de Mars, ou Mémoires instructifs sur toutes les parties qui composent le corps militaire en France

[S. 442] "SOLDE DES OFFICIERS ET CHEVAUX-LEGERS DE LA GARDE, suivant l'Ordonnance du vingtiéme Avril 1722. [S. 443] Le Timbalier a en tout 1700 livres. Les Trompettes ont chacun en tout 984 livres." [S. 443] "DES MOUSQUETAIRES A CHEVAL, DE LA GARDE DU ROY [S. 444] [...] Ces Compagnies ayant été instituées, pour servir à pied & à cheval, tant pour la garde de Sa Majesté, que dans les operations de Guerre, elles avoient au commencement de leur création des Tambours & des Fifres pour le bruit de Guerre en servant à pied; & des Trompettes lorsqu'ils servoient à cheval. Mais en 1663, les Trompettes & les Fifres leur furent ôtez, & l'on leur substitua des Hautbois: ainsi l'on vit pour la premiere fois battre la caisse à cheval; cette nouvauté parut alors fort extraordinaire; parceque dans tous le tems cet instrument n'avoit servi que pour les Gens de pied. Il est vrai qu'il paroît par quelques memoires, que nos anciens Arquebusiers à cheval avoient aussi des Trompettes, il y a lieu de croire que leur service étant le même que celui des Mousquetaires & des Dragons d'aujourd'hui, ils [S. 445] se servoient de ces Instrumens, suivant l'usage auquel on les employoit; c'est-à-dire, des Tambours quand ils servoient à pied, & des Trompettes quand ils étoient à cheval. Suivant ce préjugé qui est assez naturel, les Mousquetaires du Roy, sont donc les premiers, qui ayent eu des Tambours battans à cheval. Ces Compagnies sont à present composées chacune de [...] six Tambours, quatre Hautbois [...]."

De Guignard

[S. 442] "SOLDE DES OFFICIERS ET CHEVAUX-LEGERS DE LA GARDE, suivant l'Ordonnance du vingtiéme Avril 1722. [S. 443] Le Timbalier a en tout 1700 livres. Les Trompettes ont chacun en tout 984 livres."

[S. 443] "DES MOUSQUETAIRES A CHEVAL, DE LA GARDE DU ROY [S. 444] [...] Ces Compagnies ayant été instituées, pour servir à pied & à cheval, tant pour la garde de Sa Majesté, que dans les operations de Guerre, elles avoient au commencement de leur création des Tambours & des Fifres pour le bruit de Guerre en servant à pied; & des Trompettes lorsqu'ils servoient à cheval. Mais en 1663, les Trompettes & les Fifres leur furent ôtez, & l'on leur substitua des Hautbois: ainsi l'on vit pour la premiere fois battre la caisse à cheval; cette nouvauté parut alors fort extraordinaire; parceque dans tous le tems cet instrument n'avoit servi que pour les Gens de pied. Il est vrai qu'il paroît par quelques memoires, que nos anciens Arquebusiers à cheval avoient aussi des Trompettes, il y a lieu de croire que leur service étant le même que celui des Mousquetaires & des Dragons d'aujourd'hui, ils [S. 445] se servoient de ces Instrumens, suivant l'usage auquel on les employoit; c'est-à-dire, des Tambours quand ils servoient à pied, & des Trompettes quand ils étoient à cheval. Suivant ce préjugé qui est assez naturel, les Mousquetaires du Roy, sont donc les premiers, qui ayent eu des Tambours battans à cheval. Ces Compagnies sont à present composées chacune de [...] six Tambours, quatre Hautbois [...]."


1725

Simart

Paris

Schriftliche Quelle / Written source / Source écrite

Paris, Bibliothèque nationale de France, F-Pn

Paris BnF, Tolbiac, Rez-de-jardin, magasin V 9397

  • 100. Nicht zugeordnete Titel

Grande Ècurie, Cent-Suisses, Gardes du Roy, Mousquetaires, Musique à la cour, Timbales, Trompettes, Tambours, Fifres, Hautbois