Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

Benutzerspezifische Werkzeuge

 

Dictionnaire universel de commerce

Sp. 1510, Art. "Cordes de boyau" "CORDES DE BOYAU. Sont celles qui se font de boyaux de mouton ou d'agneau, dessechez, & mis en petites lanieres, ou filets fort étroits, qu'on tortille un ou plusieurs ensemble.      Leur principal usage est pour appliquer sur les instrumens de Musique; tels que sont les luths, les thuorbes, les violes, les violons, les guitarres, les harpes, les trompettes marines, les vielles, &c.      Il y en a de colorées de rouge & de bleu; mais pour l'ordinaire elles sont blancheâtres, ou roussâtres, qui est la couleur naturelle du boyau. [...] Lyon fournit une quantité prodigieuse de Cordes de Boyau, assortis pour toutes sortes d'instrumens de Musique [...] qui se distinguent par numeros; chaque numero significant le nombre des filets de boyau, dont les Cordes sont formées; ensorte que celles du N°. 1, ne sont faites que d'un seul filet; celles du N°. 2, de deux filets; celles du N°. 3, de trois filets; & ainsi des autres Cordes, à mesure qu'elles augmentent de grosseur; y en ayant qui vont jusq'à N°. 50, qui servent de sixiémes aux basses de violes, & de dixiémes aux grands thuorbes. [...]" Sp. 8-10, Art. "Faiseurs d'instrumens de musique" "[...] Les instrumens de Musique, que les Maîtres ont permission de faire, sont de trois sortes; les uns, qu'on appelle Instrumens à corde; d'autres, qu'on nomme Instrumens à vent; & d'autres encore, qui sont les Instrumens de percution.      On appelle Instrumens à corde, ceux qui sont montez de cordes, soit de leton, soit de celles qu'on appelle Cordes à bayau. De ce nombre sont le Monocorde, ou Trompette marine; le Colachon, le Rebec, les Violons, les Violes, la Lyre, la Mandore, la Pandore, le Luth, le Thuorbe, la Harpe, le Cistre, le Psalterion, le Timpanon, la Guitare, l'Epinette, le Clavessin, le Manicordion, et la Vielle.      De ces instrumens à cordes, il y en a qui se touchent avec un archet, comme le violon & la viole; d'autres qui se pincent avec les doigts, comme le luth & le thuorbe; d'autres, qui ne rendent leur son que par le moyen des touches d'un clavier, qu'on hausse ou qu'on baisse, comme le clavessin & l'épinette; & quelques-uns, dont on joüe en frappant sur les cordes avec de petits batons, ou de longues aiguilles de leton, comme le psalterion & le timpanon. [...]      De la seconde espece d'instrumens (qui sont ceux où le vent est necessaire, pour en tirer du son & de l'harmonie) il y en a quelques-uns, entr' autre, les Orgues, la Cornemuse & la Musette, où l'on sert de soufflets pour les animer; & d'autres qui s'embuchent, c'est-à-dire, dont on joüe en soufflant dedans avec la bouche.      De cette derniere sorte sont, la Flute, le Hautbois, le Flageolet, le Chalumeau de Pan, ou Sifflet de Chauderonnier; les Sacquebutes, le Cornet à bouquin, le Serpent, les Bassons, & ces autres instrumens, nouvellement inventez, qu'on appelle des Fagots, des Courtaux, des Cervelas, des Tournebouts, & plusieurs autres.      Les Corps de chasse, les Trompes & les Trompettes sont aussi du nombre des instrumens de Musique à vent, qui ne se sonnent, qu'en les embouchant; mais ce sont les Orfévres qui les font, s'ils sont d'argent; & les Chauderonniers, s'ils sont de cuivre.      Enfin, les instrumens de percution, c'est-à-dire, qui se frappent, pour en tirer du son, sont les Tambours, les Timbales, les Cloches, les Carillons, les Cimbales, les Claquebois, les Castagnettes, les Orgues Turques, les Rebubes, ou Trompes d'acier, & peu d'autres.      De ces instrumens, il n'y a que les Tambours de basque, les castagnettes, & les orgues à la Turque, que fabriquent les Maîtres Faiseurs d'instrumens de Musique: les autres se font, ou par les Chauderonniers, comme les timbales & les cimbales; ou par les Fondeurs, comme les cloches & carillons; ou par les Boisseliers, comme les tambours militaires; ou bien ils viennent d'Allemagne, comme les trompes d'acier, appellées par mépris Trompes à Laquais."

Jacques Savary, Philemon L. Savary

Sp. 1510, Art. "Cordes de boyau"
"CORDES DE BOYAU. Sont celles qui se font de boyaux de mouton ou d'agneau, dessechez, & mis en petites lanieres, ou filets fort étroits, qu'on tortille un ou plusieurs ensemble.
     Leur principal usage est pour appliquer sur les instrumens de Musique; tels que sont les luths, les thuorbes, les violes, les violons, les guitarres, les harpes, les trompettes marines, les vielles, &c.
     Il y en a de colorées de rouge & de bleu; mais pour l'ordinaire elles sont blancheâtres, ou roussâtres, qui est la couleur naturelle du boyau. [...]
Lyon fournit une quantité prodigieuse de Cordes de Boyau, assortis pour toutes sortes d'instrumens de Musique [...] qui se distinguent par numeros; chaque numero significant le nombre des filets de boyau, dont les Cordes sont formées; ensorte que celles du N°. 1, ne sont faites que d'un seul filet; celles du N°. 2, de deux filets; celles du N°. 3, de trois filets; & ainsi des autres Cordes, à mesure qu'elles augmentent de grosseur; y en ayant qui vont jusq'à N°. 50, qui servent de sixiémes aux basses de violes, & de dixiémes aux grands thuorbes. [...]"

Sp. 8-10, Art. "Faiseurs d'instrumens de musique"
"[...] Les instrumens de Musique, que les Maîtres ont permission de faire, sont de trois sortes; les uns, qu'on appelle Instrumens à corde; d'autres, qu'on nomme Instrumens à vent; & d'autres encore, qui sont les Instrumens de percution.
     On appelle Instrumens à corde, ceux qui sont montez de cordes, soit de leton, soit de celles qu'on appelle Cordes à bayau. De ce nombre sont le Monocorde, ou Trompette marine; le Colachon, le Rebec, les Violons, les Violes, la Lyre, la Mandore, la Pandore, le Luth, le Thuorbe, la Harpe, le Cistre, le Psalterion, le Timpanon, la Guitare, l'Epinette, le Clavessin, le Manicordion, et la Vielle.
     De ces instrumens à cordes, il y en a qui se touchent avec un archet, comme le violon & la viole; d'autres qui se pincent avec les doigts, comme le luth & le thuorbe; d'autres, qui ne rendent leur son que par le moyen des touches d'un clavier, qu'on hausse ou qu'on baisse, comme le clavessin & l'épinette; & quelques-uns, dont on joüe en frappant sur les cordes avec de petits batons, ou de longues aiguilles de leton, comme le psalterion & le timpanon. [...]
     De la seconde espece d'instrumens (qui sont ceux où le vent est necessaire, pour en tirer du son & de l'harmonie) il y en a quelques-uns, entr' autre, les Orgues, la Cornemuse & la Musette, où l'on sert de soufflets pour les animer; & d'autres qui s'embuchent, c'est-à-dire, dont on joüe en soufflant dedans avec la bouche.
     De cette derniere sorte sont, la Flute, le Hautbois, le Flageolet, le Chalumeau de Pan, ou Sifflet de Chauderonnier; les Sacquebutes, le Cornet à bouquin, le Serpent, les Bassons, & ces autres instrumens, nouvellement inventez, qu'on appelle des Fagots, des Courtaux, des Cervelas, des Tournebouts, & plusieurs autres.
     Les Corps de chasse, les Trompes & les Trompettes sont aussi du nombre des instrumens de Musique à vent, qui ne se sonnent, qu'en les embouchant; mais ce sont les Orfévres qui les font, s'ils sont d'argent; & les Chauderonniers, s'ils sont de cuivre.
     Enfin, les instrumens de percution, c'est-à-dire, qui se frappent, pour en tirer du son, sont les Tambours, les Timbales, les Cloches, les Carillons, les Cimbales, les Claquebois, les Castagnettes, les Orgues Turques, les Rebubes, ou Trompes d'acier, & peu d'autres.
     De ces instrumens, il n'y a que les Tambours de basque, les castagnettes, & les orgues à la Turque, que fabriquent les Maîtres Faiseurs d'instrumens de Musique: les autres se font, ou par les Chauderonniers, comme les timbales & les cimbales; ou par les Fondeurs, comme les cloches & carillons; ou par les Boisseliers, comme les tambours militaires; ou bien ils viennent d'Allemagne, comme les trompes d'acier, appellées par mépris Trompes à Laquais."


1723

Estienne

Paris

Schriftliche Quelle / Written source / Source écrite

München, Bayerische Staatsbibliothek, D-Mbs

2° Merc. 14.

  • 100. Nicht zugeordnete Titel

Grande Ècurie, Cent-Suisses, Fifres, Hautbois, Musique à la cour, Tambours, Timbales, Trompettes, Trompettes marines